Drapeau

                                                                                                                                          Drapeau Cameroun

Prix

Marché International du 31 août 2017 ** Cacao CAF Londres: 1 069 F CFA/Kg FOB Douala : 985 F CFA/Kg prix d’achat par les Exportateurs à Douala Mini: 875 F CFA/Kg Maxi : 900 F CFA/Kg**** Cafe Arabica NEW YORK : 1541 F CFA/Kg FOB Douala : 1446 F CFA/Kg;***** Café Robusta CAF Londres 1154 F CFA/Kg FOB Douala 1068 F CFA/Kg Prix d'achat du café marchand dans le moungo : Mini : 550 F CFA/Kg Maxi : 750 F CFA/Kg;

3ème étape : l’usinage

L’usinage  proprement dit comprend trois opérations : la réception du café tout-venant, le décorticage et les triages

 
  • CE QU’IL FAUT FAIRE
  • CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE
  La réception du café tout-venant

La réception du café tout venant provenant des usines du premier degré  doit s’effectuer suivant le protocole ci-dessous :

ü  Pesage de la cargaison ;

ü  Prélèvement des échantillons par sac ;

ü  Dosage du taux d’humidité  qui doit être inférieur à 12% ;

ü  Analyses des défauts totaux ;

ü  Détermination du taux de matières étrangères ;

ü  Mini calibrage (prévision de la répartition granulométrique/grade du lot après usinage) ;

ü  Etablissement d’une fiche de réception.

Si  la cargaison est acceptée, elle doit être soumise au pré nettoyage, ensuite au catadorage (opérations qui consistent à débarrasser le café tout-venant des ficelles, brisures, parches et coques, bois et autres matières étrangères).

ü  Accepter et calibrer un lot de café à un taux d’humidité supérieur à 12% ; cette pratique fausse la granulométrie du café, après le séchage;

ü  Rejeter les parches, poussières, débris de coques, brisures légères dans l’atmosphère, « prévoir pour cela un cyclone à la sortie du catador »;

ü  Mélanger les différents grades ou types de café ayant des taux d’humidité différents dans une même travée. 

 

B-     Le décorticage 

Le décorticage du café coque ou parche conduit au café vert.

 
  • CE QU’IL FAUT FAIRE :
CE QU’IL  NE FAUT PAS FAIRE 

Le décorticage 

ü  Faire passer avant décorticage ou déparchage, le café coque ou parche  dans un pré-nettoyeur pour séparer les impuretés plus fines ou plus grosses que le produit (à travers les tamis) ;

ü  Eliminer la poussière et les déchets les plus légers (à travers un flux d’air à contre courant) et, retirer les pièces métalliques (en les piégeant par un aimant) ;

ü  Ensuite, séparer grâce à un épierreur par densité, les pierres de taille égale au produit ;

ü  A la fin du processus,  un flux d’air à contre courant permet la séparation du café vert de la coque ou de la parche.

ü  Un polissage complémentaire permet l’élimination de la pellicule argentée et confère un aspect plus attractif au café vert, dont la couleur évolue vers un agréable vert-bleu.

ü  Un réglage trop serré du couteau ;

ü  L’introduction du café humide dans le polisseur.

  • CE QUE L’ON RISQUE :

ü  Un réglage trop serré du couteau induit un taux élevé de brisures

ü   l’humidité excessive du produit entraîne un pourcentage élevé de grains aplatis ou de brisures ;

ü   le produit humide, par échauffement dans le tambour, donne un goût métallique à la tasse.

 

decortiqueuseDécortiqueur (de type Engelberg) 1

B-     Les  triages

Pris au sens large du mot, les triages du café sous-tendent toutes les opérations d’usinage qui consistent à séparer les fèves de café par :

  • Granulométrie  (calibrage) ;
  • Densimétrie, (triage par grade et densité identique) ;
  • Défauts totaux,  (triages manuels et colorimétriques) ;
  • Par poids et matières étrangères (épierrage).

Le tout venant issu de l’usine du premier degré renferme des défauts qu’il faut éliminer  notamment les pierres, les ficelles et les fragments  métalliques.

Le calibrage du café s’effectue dans les usines du second et du troisième degré. 

  1. Calibrage

Le café vert est soumis à un triage granulométrique au moyen de tamis cylindriques rotatifs ou de tamis plans oscillants.

Les tamis sont munis de trous ronds selon la variété du café « robusta ou arabica ».

Ce calibrage  est justifié pour diverses raisons:

a)   Les triages ultérieurs (densimétriques ou colorimétriques) sont plus efficaces.

b)   La proportion de grains défectueux est plus élevée dans les cribles inférieurs.

c)   Les grades supérieurs sont mieux rémunérés.

d)   La torréfaction est plus homogène sur un café de même granulométrie.

Le triage granulométrique est une opération très délicate ; le débit du café qui arrive dans le calibreur doit être 

  • CE QU’IL FAUT FAIRE

 

ü  Réceptionner par grade et par silo le café calibré ;

ü  Passer les gros grains, grade I et éventuellement  le grade II sur une table à rebond, lorsque  le triage électronique est envisagé.

ü  contrôler pour éviter le bourrage du café d’une part et, d’autre part, la rétention des fèves de grade inférieur dans les cribles supérieurs.

ü  Recycler les cerises (gros Michel ou  éléphant) pour redécorticage à part.

  1. Triage densimétrique

Le café calibré contient beaucoup de fèves défectueuses, notamment des fèves légères telles que les fèves piquées, les fèves spongieuses, les brisures et les coquilles. Cette catégorie de fèves, lorsqu’elles ne sont pas séparées sur la base de leur densité, brulent avant la fin de la  torréfaction.

 La classification par densité est réalisée à l’aide de catadors et de tables densimétriques

  1. Triage électronique

Après les triages granulométriques et densimétriques, il est possible d’effectuer le triage électronique dans les usines de 3ème degré  qui disposent des trieuses électroniques permettant de séparer les grains plus foncés ou plus clairs de grains sains de référence.

Il existe aussi pour le café arabica des trieuses colorimétriques qui permettent de séparer les fèves puantes par fluorescence sous lumière ultraviolette.

  1. Triage manuel

Cette opération constitue l’étape la plus importante de la préparation d’un café de qualité et demeure de loin la meilleure méthode de production du café de bonne qualité.

Le triage à la main a pour avantage de séparer les fèves indésirables, les cerises, les fèves noires, les fèves sures et  les matières étrangères que les trieuses électroniques ne détectent pas
                            triage

                                                                                  Séance de triage manuel du café vert

Agences

Paris

Bafoussam

Kumba

Yaoundé

Postes

Abongbang

Bafia

Bamenda

Ebolowa

Manfé

Nkongsamba

Partenaires

ACRAM

COLEACP

ICCO

ICO

WCF

Nous contacter

Adresses :  Immeuble ex-ONCPB Bonandjo Douala;                                                     Laboratoire Central  : Akwa  face pharmacie concorde

Site web : www.oncc.cm;  Mail: oncc2003@yahoo.fr;               Bp 3018 Douala;                                   Tel :  243 42 00 02 /Fax :243 42 00 02